image002
Certaines provinces chinoises ont très peu évolué entre le 18ème et le début du 20ème siècle. Le propre d’une société traditionnelle étant de reproduire les modèles anciens, il y a parfois très peu de modifications stylistiques sur de très longues périodes.
Seules les évolutions marquantes comme le déplacement du commerce vers les côtes du sud et l’accroissement des échanges culturels sont des marqueurs plus précis de l’évolution des styles.
Cette révolution du style Quing ne touchera cependant que les grandes provinces du sud Canton, Zhejian, Shanghai, Pekin.
meuble-chinois-ancien1
Le nord a longtemps conservé une culture pré-moderne vivant au rythme lent des caravanes allant et venant de Perse. Les styles y sont régis par l’origine des peuples et leur mixité : chinois, tibétains, mongols. Les meubles du Gansu et du Shanxi répondent à cette inertie historique.
meuble-chinois-ancien2
Le seul grand marqueur de l’ancienneté des meubles chinois est donc la révolution républicaine de 1911 (pour en savoir plus, voirhttp://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_chinoise_de_1911) qui va marquer un point d’arrêt de la fabrication de meubles en Chine. En effet depuis cette date les guerres, révolutions, famines, déplacements de populations ont sans cesse créé des stress sociaux qui s’opposent de fait à la fabrication de meubles.
meuble-chinois-ancien3
Il est vrai que depuis les années 1990 la paix sociale a permis à la chine de se remettre à fabriquer des meubles. Mais ceux-là, nés de process industriels, et destinés à l’export n’ont rien de commun, si ce n’est de vagues formes, avec les œuvres de l’époque précédente.
image009
 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *