Entretien du mobilier chinois : les retouches

Le meuble chinois ne connaît pas la fragilité, il tire profit des accidents qu’il peut subir : c’est ce qui fait sa personnalité. Comme le disait Maître Yu, aussi appelé « Small Guy » : « il en a déjà vu de belles, s’en est très bien tiré, et nous enterrera tous».
Combinant grâce et résistance, les meubles anciens chinois peuvent s’enorgueillir d’être très fiables. Contrairement aux meubles contemporains vite fatigués et démodés, le meuble chinois défie les outrages du temps, se bonifie avec l’âge, continuant de véhiculer sa beauté naturelle.  Il porte en lui les marques de ses voyages et de ses pérégrinations, d’une maison à une autre ou d’un pays à un autre.

Acheter un meuble chinois, c’est adopter son âme de voyageur.

La patine est ainsi une trace de sa riche vie. Grâce aux relaquages successifs utilisant des pigments naturels aux teintes variables, la patine donne au meuble ses teintes indéfinissables et changeantes selon la lumière.
Cependant, si la surface de votre meuble présente des rayures ou des chocs, il existe des moyens très faciles d’y remédier. Les conseils suivants, simples et pratiques, vous permettront de réhabiliter vote meuble en cas de dommage.

En cas de choc violent ayant enfoncé la laque

Dans un premier temps, poncez la laque pour enlever toute aspérité. Si le bois est visible, vous pouvez lui redonner une couleur semblable à la base (bois ou noir) à l’aide de simples crayons feutre.Pour les meubles rouges, pensez à les retoucher avec du vernis à ongles.
Enfin, après séchage, il est important de cirer en utilisant par exemple de la gomme laque.

En cas de rayure profonde

Utilisez de l’alcool (dit à vernir ou tout autre) et frottez avec un chiffon en coton pour assouplir la gomme laque.

Arrière du meuble ou fond du tiroir

En général, les parties visibles du meuble sont en bois dur (camphrier ou orme par exemple). L’arrière du meuble et l’intérieur des tiroirs sont le plus souvent en sapin. Cette essence, qui a l’avantage d’être plus légère, est aussi plus fragile. Les changements climatiques peuvent donc faire apparaître des fentes : peu gênantes, car peu visibles, elles se refermeront d’elles-mêmes après s’être adaptées.
Cependant, en cas de nécessité, vous pouvez utiliser un ruban de tissu adhésif et le cirer : vous obtiendrez ainsi un résultat très convaincant, semblable à celui obtenu par les anciens qui utilisaient des bandelettes de tissu collées avec de la gomme laque.

En cas de rétrécissement d’un panneau

Réalisés volontairement sans colle, les meubles anciens permettent au bois de respirer : les panneaux peuvent ainsi jouer dans le cadre grâce à cet assemblage précis.Le grain d’orge visible sur le pourtour du cadre est une particularité des meubles chinois anciens. Ce grain d’orge peut donc naturellement évoluer de quelques millimètres en raison de l’hygrométrie.
Nous vous conseillons de préserver cette marque d’authenticité de votre meuble.
En revanche, si la teinte du bois dans le grain d’orge est plus claire que la patine du meuble, vous pouvez aisément la faire disparaître en utilisant une cire liquide teintée (cartouche d’encre, épices alimentaires, peintures à l’eau). Vous pouvez également reboucher avec une pâte encaustique ou une cire dure.